2005, documentaire, UTLS - la suite

Le Mécanisme De Repliement Des Molécules Streaming

Réalisateurs : UTLS – la suite
Producteur : UTLS – la suite
Genre : Documentaire
Titre original : Le mécanisme de repliement des molécules
Durée : 53mn 54s
Date de sortie : 2005





dll Wupload
http://www.wupload.com/file/171015570/Le Mécanisme De Repliement Des Molécules.mpg

Ce terme désigne le mécanisme par lequel une macromolécule linéaire (par macromolécule on entend un enchaînement linéaire de motifs moléculaires) acquiert une structure tridimensionnelle. Un tel mécanisme est particulièrement important dans le domaine du vivant car une fois synthétisées c’est par ce processus que les protéines acquièrent la structure qui va leur permettre de remplir une fonction précise au sein de la cellule. Ce mécanisme a attiré l’attention de nombreux chercheurs du fait de son importance cruciale en biologie mais aussi du fait du formidable problème computationnelle que représente la prédiction de la structure tridimensionnelle de ces objets à partir de leur structure chimique linéaire.

Didier CHATENAY nous rappelle les notions essentielles nécessaires à la compréhension de ce mécanisme (atomes, liaisons chimiques, molécules, macromolécules) ainsi que les principaux mécanismes biologiques mis en jeu lors de la synthèse d’une protéine. Il passe ensuite en revue les principales forces mises en jeu lors du repliement (essentiellement les forces électrostatiques, l’effet hydrophobe, la liaison hydrogène) puis nous décrit les principaux outils expérimentaux permettant d’aborder l’étude de ce phénomène. Quelques expériences seront présentées ainsi que la situation actuelle du problème.

Didier CHATENAY est Directeur de Recherche au Laboratoire de physique statistique de l’Ecole Normale Supérieure, Docteur d’Etat en Sciences Physiques de l’Université d’Orsay « Diffusion, solubilisation et propriétés interfaciales dans les solutions isotropes d’amphiphiles »

Spécialiste de physique de la matière molle et de physico-chimie, ses travaux portent sur l’interface physique-biologie. Il travaille sur la micromanipulation d’une molécule unique d’ADN, ce qui lui a permit de découvrir notamment que les fluctuations thermiques de l’ADN déterminent à elles seules l’interaction avec la protéine RecA (protéine de recombinaison de l’ADN).

Il a obtenu le Prix scientifique Philip Morris (1997) et a reçu la Médaille d’argent du CNRS (1999)

Advertisements
Standard